Excalibur, celle qu’on ne présente plus

Aujourd’hui, je vous présente une des nombreuses légendes autour du carnet “Excalibur“.

Excalibur, l’épée légendaire

Toujours dispo dans le shop 🙂

Et la légende que j’ai sélectionné…

L’histoire de l’épée Excalibur (“Caledfoulch” en gallois (prononcé kalètvoulr)) est étroitement liée aux légendes bretonnes.
Il en existe énormément de versions.


Le druide Merlin se vit attribuer par les dieux, la lourde tâche de trouver le Graal, seul moyen de restaurer la paix.
Pour y parvenir, il dut trouver un homme capable d’accomplir cette mission.
Afin de réussir, Merlin fut aidé par la Dame du Lac (qui n’était pas Viviane à l’époque).
Merlin chercha l’élu, et la Dame du Lac lui remit Excalibur, la lame divine, qui lui permit de rassembler les peuples.

Merlin trouva un porteur pour l’épée en la personne d’Uther Pendragon. Malheureusement, Uther mourut avant d’avoir uni les hommes et avant de commencer la quête du Graal.

Merlin connut aussitôt le digne successeur de ce défunt roi ; Arthur, fils illégitime d’Uther. Celui-ci, ne pouvant pas être prétendant au trône en tant que nouveau roi, Merlin mit alors en place un stratagème.

Il planta l’épée dans un rocher ; seule, la personne qui pourrait retirer cette épée, serait digne de régner.
Pendant des années, tous les rois, nobles et chevaliers essayèrent en vain.
Puis, l’âge de faire une tentative arriva pour Arthur, il parvint à délivrer Excalibur de son rocher et devient ainsi le nouveau roi.
Avec elle, Arthur accomplit une grande partie de son destin ; et à l’approche de sa mort, Arthur demanda à Bedivere de rapporter l’épée dans le  lac.
Au moment où Bedivere y jeta Excalibur, une main, celle de Viviane (actuelle Dame du Lac), la saisit et la brandit trois fois avant de l’emporter.

J’ai conçu ce carnet autour d’une pierre du désert (desert druzy) laisser en druse. Cette pierre grise m’a servi de repère pour le rocher dans lequel Excalibur est planté. J’ai ajouté une liane symbolisant le temps que l’épée a passé fiché dans son rocher.
Gravé à la main puis teinte et peinte, la couverture a été protégée avec un baume 100% naturel. 

Le futur propriétaire de cet ouvrage recevra la version papier de la légende, orné par mes soins.

J’espère que tu aimes toujours ces petits articles 🙂
A bientôt ami voyageur !

Laisser un commentaire